Journée végi: Une fois par semaine une alternative végétarienne

Par amour pour l’écologiede

Achim Steiner

«Une réduction essentielle de ces impacts [de l'agriculture] ne serait possible que par un changement radical vers une alimentation dépourvue de produits animaux, et  à échelle mondiale.»

Achim Steiner, sous-secrétaire général de l'ONU et directeur exécutif du PNUE

 

  • La production d’un kilogramme de viande de boeuf a sur le climat un impact comparable à un parcours de 250 km en voiture. [plus]
  • La production d'1 kg de viande implique le gaspillage d'une quantité d'eau dépassant les 15 000 litres. [plus]
  • L’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) a constaté dans son étude publiée en 2006 que 70% du déboisement de la forêt amazonienne a pour responsable l'élevage du bétail et qu’une grande partie des 30% restants est destinée à la production de nourriture pour animaux. [plus]
  • L’élevage est encore plus néfaste pour le climat que la circulation automobile [plus]
  • Une alimentation biologique comprenant de la viande a un impact plus lourd sur le climat qu’une alimentation conventionnelle végétarienne. [plus]
  • Dans la même mesure où la consommation de poisson augmente d'année en année, les quantités de poissons présentes dans les mers du globe diminuent. Ceci conduira à long terme à une catastrophe pour l'écosystème, qui dépend de la présence de poissons dans les mers. Renoncer pour un jour à la consommation de poisson sensibilise à ce problème et permet d'en atténuer la gravité. [plus]

 

Un projet de Swissveg.